SUBVERSION, ELEGANCE ET CONTROVERSE REFLECHIES

05 décembre 2014


 

 

                 BLOC NOTE

            Version Majoris se regroupe...                                                                  Formez le Monôme !

     

téléchargement (5) 

 

    Version Majoris recherche des personnes motivées pour former un groupe autour de vrais échanges afin de promouvoir une citoyenneté active,lucide et bienveillante voulant rassembler des personnes autour de nouvelles formes de cultures solidaires, dans un esprit démocratique de bon sens et de camaraderie.

    Si ces perspectives vous intéressent, faites le moi savoir et D.L.V.A ( Dites Le à Vos Amis ! )  

                                  Alice Guichard

                                         

 

 

Posté par SEMANTIC à 17:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 octobre 2014

 

                     Aimez moi, Détestez moi ou Suivez moi...Mais dites quelque chose !

           

             NONO LA FAUSSE IRE

 

 

images (37)           

    Je crois que parmis les diverses catégories d'artistes que l'on peut rencontrer, il y en a deux bien distinctes :

     La première étant celle qui veut tirer du tréfond de son coeur et de son ame ce qu'il y a de plus beau, de plus noir ou de plus grand pour le faire vivre et le voir partager.

     La deuxième étant celle qui par le biais de son art comme moyen d'expression, désire faire passer un message à ses contemporains... Billet doux souvent vitriolé ou oint de miel ou d'humour reflétant sa propre opinion sur notre société dit on décadente, drôle ou perditive.

     On peut compter parmis ceux là les existentialistes et toute la Nouvelle Vague, suivis par leur sixtyseventies neveux d'encrier, de corde, de pinceau ou de marteline.

     Tout ces artistes, par leurs oeuvres faisaient vivre une raison d'être et raliaient souvent à leur cause, ceux et celles qui croyaient un peu en leur version du monde.

     Tous ciblaient entre autre la fraternité, le système, l'amour charnel, le tout teinté de liberté longtemps je t'ai gardé...

     Ces jolies personnes entrainaient dans leur sillage, les mots, les courbes et les notes qu'elles voulaient voir ainsi vivre. C'était une marche en avant qui parlait d'une idéologie, d'une société à réformer.

     Plus tard, d'autres artistes ont également posé les pierres de l'édifice idéal qu'ils auraient tant voulu eux même ériger.

     

     Le meilleur moyen de rallier un groupe à la cause que l'on défend est de parler haut et fort de cette cause, de façon à ne laisser personne indifférent... Peu importe ce que les gens disent, de toute manière, les filets jamais ne sront vides... A cela s'ajoutera logiquement une raisonnance en écho ou en effet domino.

     Chacun sait que nous allons, tel le pilote d'un bolide vers ce sur quoi nous nous concentrons le plus...

     Si je vous dis ainsi de ne pas penser à une pomme verte et que je vous parle de ce fruit pendant cinq minutes, vous instaurant formellement de ne pas y penser...Que se passera t il ? Granny Smith et autre Apple Canada traverseront papilles et cerveau de ceux à qui je m'adresse.

     Cela semble d'une évidence enfantine.

     L'induction est un système utilisé en sophrologie et en relaxation tout comme la visualisation.

     Bien des sports également prennent en compte cette visualisation pour faire anticiper une réussite à de futurs champions. Cela fonctionne et est depuis longtemps fort démocratisé.

     Un homme, lui même ex champion, à la plastique félinement sublime, fut le premier à faire entrer la sophrologie dans les clubs sportifs en France dans les années quatre ving dix. Cette visualisation, il la connait sur le bout des doigts certainement.

     Désormais, et depuis de nombreuses années, Yannick Noah chante et régale son public de sa voix sensuelle teintée d'une délicieuse petite gueule et d'un sourir ravageur.

     Bref, il est aimé à tel point, qu'il fut pendant longtemps la personnalité préférée des français.

     Une chanson circule actuellement sur toutes les radios... Son som est "Ma Colère".

     Le praxitèle sculptural, dans les paroles de sa fugue, ne parle que du F.N. 

     Le refrain de ce tube, peut être déja le connaissez vous, il est dans toutes les discothèques et sur tant d'autoradios estudiantins.

     Je site :

     Ma colère n'est pas un front, elle n'est pas nationale                  Ma colère à peur aussi, c'est la peur son ennemi                        Ma colère n'est pas un front, elle n'est pas nationale                  Ma colère à tout l'honneur de combattre la leur

 

     Les personnes convaincues par les idées frontistes, ne comptent pas sur la chançonnette de Noah pour peut être changer d'avis.

     Ceux qui ont tout autre conviction, regarderont leur but, loin du chant de l'icone.

     Quant aux indécis, qui se posent peut être mille questions...Ceux là voudront savoir pourquoi le beau Yannick atomise ainsi l'ex paquebot frontiste.

     Ces électeurs, animés d'une saine et louable curiosité, fouilleront journaux papiers, presse visuelle ou radiophonique, dans le but de connaitre le pourquoi du comment sur la chose frontalement mariniste.

     Faisant alors leurs jeux... Ces braves électeurs se sentiront peut être... Dans cette période de crise et d'incompétence gouvernementale, attirés par les gars de la blonde Marine.

     N'oublions jamais que le meilleur moyen de ne pas aimanter les choses que l'on ne désire pas, est de les rendre invisible en ne les prenant pas en considération.  

                    

images (64)

 

     Aussi... Au lieu de lancer cette chanson médiocre et ridicule dans le but unique de se faire encore bien voir...

     Au lieu de jouer les gentils redresseurs de tords...

     N'eut il pas plutôt fallu que Noah se lance dans la promotion partisanne auprès du fameux FN ou tout simplement qu'il ferme sa jolie bouche pour ne pas dire sa gueule.

 

 

                                                                  Alice Guichard

           

 

 

     

 

Posté par SEMANTIC à 18:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mars 2014

  

                              images (2)

 

                                                

                               ~~  Aimez moi, détestez moi ou suivez moi, mais dites quelque chose ! ~~

 

                 

images (50)

          ACHERON DE L'ABSURDE

 

     J'ai toujours pensé que ce qu'il y avait de plus important dans la vie d'un être humain et que le réèl moteur de l'existence ne pouvait être que l'Amour.

 

     Tout ce que nous faisons, à partir du moment où nous le créons par Amour, entre dans l'univers du Beau, de l'Art, du Grand, du Divin.

 

     La règle de vie, enseignée par les dogmes, est que sur le plan de sa descendance, l'humain doit être le fruit de l'union des deux principes, masculin, féminin. La nature ainsi l'a voulu... Et donc, aucune dérogation n'est dogmatiquement possible.

 

     Cependant, nous savons bien que si tout était binaire et rectiligle, nous ne serions pas des humains de chair, de sang et d'os, mais des machines pseudo vivantes, clonant et suivant à la lettre une idée basée sur la reproduction de l'espèce, donc l'instinct grégaire et l'esprit reptilien... Mais nous sommes tout autre et sincèrement, moi hétéro, j'en suis fort aise.

 

     Aujourd'hui, un débat de plus anime la France, celui de l'adoption d'enfants par des couples homossexuels.

 

     J'ai commencé ce papier virtuel en vous parlant d'Amour... Je suis convaincu que plus un enfant a reçu d'Amour, plus il est capable d'en donner...Et plus on en donne, plus, bien entendu on en reçois... (Lex Blanditia).

 

     Ayant un tout petit peu voyagé, surtout juste après la guerre des Balcans, je me souviens des orphelinats de Split et Zagreb en Croatie, de Bucarest en Roumanie, après le régime de Ceausescu. Je me souviens des gares de ces villes, avec au milieu des voyageurs et de leurs bagages, des enfants seuls...Faisant la manche ou dormant dans un coin, serrant contre eux un chiffon imbibé d'essence à sniffer pour oublier qu'eux même avaient été oubliés. L'âge de ces gosse allait de trois à quinze ans...Livrés à eux même, ne survivant que de violence, mendicité, menus larcins. Ils jouaient sans cesse leur vie déglinguée par des drogues artisanales ou autre eau de vie qui aurait pû servir d'antigel à un camion slovène.

 

     Ces enfants étaient ici car les orphelinats, pleins à craquer de petites vies en attente d'un peu d'Amour, s'étaient délestés des plus récalcitrants, laissant les autres, très ou trop sages, infirmes ou malades, entassés sur des lits de fortune à attendre...Attendre que quelque chose les attende.

                                        

images (16)

     Pourtant ils étaient tous à adopter...Grand nombre de couples ont ainsi pû redonner la vie au regard éteint d'un enfant de ce génocide comme de ceux de tout les autres génocides.

 

     L'Amour de deux êtres adultes, équilibrés, qui s'aiment profondément et dans un projet de vie et un but d'avenir économiquement possible, n'est il pas la condition recherchée par l'existence pour donner à un enfant la structure nécessaire à son épanouissement ?

 

     Un gosse abandonné par la famine, la guerre, ou une catastrophe climatique, ne serait il pas mieux sur les bras d'un couple homossexuel aimant et heureux, plutôt que dans son triste Achéron.

                                                                  

images (4)

     Souvenez vous de cette célèbre humaniste écclésiale ayant réussi à faire, en silence, plier le pape, levant pour elle son véto face à l'urgence sanitaire de Bombay.

 

     Je suis intimement persuadée que beaucoup d'enfants, sans que tout le monde ne le sache, ont été élevés par des couples homossexuels et sont devenus des adultes bons et responsables, par ce que petits ils avaient été heureux et épanouis.

 

     Je suis également certaine qu'un enfant a surtout besoin de l'Amour, de l'éducation et de l'équilibre d'une famille structurée et que cela ne se trouve pas forcément dans l'union des deux principes.

                               ~~~~~~~~~~~~~~

     Je sais ce que certains jolis réactionnaires, lisant quotidiennement ce blog et me donnant leurs impressions de façon visue, orale ou épistolaire vont penser de ce papier virtuel...Mais je m'empresse de leur répondre que leur point de vue à l'encontre du mien me passionne, qu'ils ont raison de me l'exposer et que nos désaccords ne nous empècheront pas de toujours refaire le monde dans de douces ou nerveuses volutes... 

 

                                                        Alice Guichard

 

 

 

 

Posté par SEMANTIC à 20:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 février 2014

                                            

                      Aimez moi, détestez moi ou suivez moi mais dites quelque chose !

 

                                        VIVE LE LIBERALISME !   

                        ( Tu parles...Charles ! )

                                  

téléchargement (30)

 

       Une douzaine d'huitres triploides... Du bon boeuf aux hormones avec une friture de pommes de terres industrielles à l'huile de palme asiatique...Du vin chaptalisé en canette et pour dessert, une charlotte de biscuits type "Oréa" au faux miel toutes fleurs européen...

 

       Et en avant la mondialisation !  

images (16)

 

 

       Et oui, le libéralisme est à nos portes avec son cortège de non sens et de "contres vérités" pour ne pas dire de conneries... Restons polis ! Collérades Majoris !...

 

       Mais qu'est ce exactement le libéralisme... Sinon la libre circulation des capitaux, des marchandises et des hommes en fonction des besoins du marché !

 

       Celui ci est une pseudo vertue, moribonde et spectrale de révolutionnaires trente glorieux... Qui actuellement plus que planqués agissent sur la soit disant "Majorité Silencieuse" en bons donneurs de leçons qu'ils veulent représenter sans vraiment y croire eux même...

                    

 

                                             Alice Guichard

 

 

       

 

Posté par SEMANTIC à 18:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 février 2014

 

                     BLOC NOTE               VERSION MAJORIS   

 

     Je vous informe chacune et chacun que j'organise des débats sur des thèmes existentiels ou de société.

 

     Je précise que le libellé de certains futurs sujets de débats est volontairement provocateur et faussement affirmatif, afin de gratouiller la doxa démago, pensée unique, qu'il est de très bon ton d'adopter et qui fort heureusement...Ne nous ressemble pas !

 

images (42)

     Les sujets qu'ensemble nous pouvons traiter sont les suivant : 

        1= Différence entre bonheur et joie de vivre...

        2= Qu'est ce qu'une femme ou un homme libéré ?

        3= Vous sentez vous influencés par les médias dans               votre vie quotidienne ?

        4= Pensez vous comme le disent certains que "tout               est politique" ?

        5= Différence pour vous entre foi et religion...

        6= Les femmes du XXIe siècle sont elles plus                     épanouies que leurs ainées ?

        7= Pour vous qu'est ce que le snobisme ?

        8= Les bobos sont ils toujours de gauche ?

        9= Qu'est ce pour vous que le politiquement                       correct ?

       10= La pensée positive est elle chez vous un art de               vivre ou une idée abstraite ?

       11= Avez vous tendance à juger les autres ?

       12= D'après vous les catholiques sont ils souvent de               droite ?

       13= Pensez vous que l'amitié c'est l'amour sans le                 sexe ?

       14= Peut on être sans avoir ?

       15= Pensez vous que la façon dont nous nous voyons               nous même est le reflet exact dont les autres                 nous perçoivent ?

       16= Avez vous tendance à procrastiner ? Si oui, dans              quel domaine et en souffrez vous ?

       17= Dans votre jeunesse étiez vous dans un                          mouvement de jeunes...Hippy, Punk, new wave,                baba cool ? Etc...Quels en sont vos souvenirs et              qu'en pensez vous aujourd'hui ?

                       ===============

     Les dates et lieux de ces tertulias ne sont pas encore        précisés, mais cela se fera au plus vite sur ma page          Facebook qui elle même vous sera communiquée.

 

                          = THESAURUS =   

Glossairons nous les uns contre les autres pour faire bloc devant la manipulation médiatique, publicitaire et désinformative.  

               = Mots et Néologismes - Glossaire =

                 ___________________________

     - Collérade : Néologisme perso cristalisant les mots Colère et Camarade.

     - Majoris : Nom d'une nouvelle étoile découverte par la nasa...Mais pour ce blog mot cristalisant le terme de : Majorité Silencieuse.

      - Tertulia : Mot latin signifiant "lieu de débat passionné"

 

                           

images (55)       

       Ces mots et bien d'autres seront régulièrement employés pour vous dans cet espace "Version Majoris" qui est le votre...

       N'hésitez donc pas à me faire part de vos suggestions...

 

       Merci à chacune et à chacun de m'aimer, de me détester ou de me suivre...Mais de dire quelque chose ...

     A très vite !

 

 

                                  Alice Guichard

 

 

 

         

Posté par SEMANTIC à 00:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 février 2014

 

images (59)

                  Aimez moi, détestez moi ou suivez moi, mais dites quelque chose

 

 

             VASTE FEMINISTERIE !

 

     Je sais que je vais faire bondir les vraies féministes, qui elles, sont respectables et ne brandissent pas la bannière de l'obscénité pour se faire entendre. 

 

     Je sais que beaucoup de personnes vont me considérer comme hyper rétrograde, (ce qui est loin d'être mon cas).

 

     Je sais que bien des hommes un peu classiques et non misogynes seront, il se peut de mon avis...

 

     Alors... Je tente le périlleux et polémique grand saut... Celui de la diatribe du combat pour l'égalité des sexes et la parité hommes femmes.

 

     Tout d'abord, je commencerais en saluant le formidable talent, couronné de réussite, de trois lutteuses féministes : Olympe de Gouges, Françoise Giroud et Gisèle Halimi, mes préférées.

 

     Ces trois femmes, véritables Spaggiari des consciences en jupons, ont, sans arme, sans violence et sans haine amené notre pays à une évolution et un progrès sans précédent pour la place, le rôle et la vie des femmes de leurs époques respectives.

 

     Il fallait alors un véritable changement... Ces trois gonadées l'ont magistralement réalisé. Lois et décrets furent votés et les choses avancèrent. De nos jours, en France, les femmes ont en grande partie ce dont elles désiraient alors...Inutile de faire la liste des acquis, toutes et tous nous les connaissons... Ils sont formidables et d'une cause primordiale.

 

     Mais... Le combat continu, et les néo-protagonistes de cette gynélutte ne s'y prennent t-elles pas de façon trop virilement incorrecte ?

 

     Il y a des choses qui actuellement m'interpellent... La parité à tout crin en est pour moi l'exemple clef.

 

     Michèle Alliot Marie de 2002 à 2011 fut nommée ministre de la défense, de l'intérieur, de la justice et des affaires étrangères.        Elle remplit ses fonctions avec classe et talent. Cependant, lors de son portefeuille ministériel à la défense, du 17 juin 2002 au 15 juin 2007, malgré avoir été magistralement protocolaire...Etait elle réellement crédible de son pas martial, défilant auprès des forces françaises, les 14 juillet par exemple.

 

     Souvenons nous également de ces deux femmes gendarmes tuées à Collobrière dans le Var en juin 2012. L'une avait 35 ans, l'autre 29...Leur mission avait été de "cueillir", seules, un récidiviste au casier judiciaire chargé... Celui ci, sans pitié aucune les a simplement abattues avec leur arme de service. Etait ce à ces deux jeunes femmes, si chevronnées soient elles de parer à cette action...Ou à un groupe d'intervention classiquement testostéroné ?

 

     Voici deux exemples extrème de parité hommes femmes...L'un idéologique, l'autre dramatique.

 

     Sommes nous allées trop loin dans une guerre des sexes qui peu à peu, prise de vertige perd la tête... Ou bien certaines femmes luttent t elles désormais pour de mauvaises causes ?

 

     Martine Monteil, de 1982 à 1996 occupa les plus hautes fonctions de la sphère brigade criminelle à Paris...Première femme responsables des stupéfiants et du proxénétisme ainsi que de la brigade de répression du banditisme. Tout cela n'est il pas un rôle typiquement masculin, parce que particulièrement "musclé" dans son relationnel...Car ne soyons pas naifs, madame Monteil avait d'abord et surtout des hommes de terrain.

 

     Je crois que chacun possède sa mission propre et que même si en théorie une femme excelle à de telles fonctions... Tout cela au tréfond d'elle même n'est il pas juste un moyen de se prouver qu'une femme y est arrivée, qu'une femme a réussi, plutôt que d'assumer un réèl épanouissement personnel ?

 

     Qu'en penseraient Hélène Boucher, Maryse Bastier, Jacqueline auriol qui elles aussi étaient des combattantes, habitées d'un idéal de vraie justice patriotique plutôt que d'une soif de parité sexuée.

 

     Je terminerais ce papier virtuel en disant juste une chose...Quelle connerie la guerre !    Vive l'AMOUR !

 

                                                  Alice Guichard

 

     

 

 

Posté par SEMANTIC à 14:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]

06 février 2014

 ~~                       

                   CONSUMERO-EGALITARISME ?

 

     Force de croire que certains ménages français n'ont plus le sens des réalités de leur propre quotidien...

 

     Je constate que, de nos jours, chez des personnes peut êtrez en manque de vrais repères-valeurs et souvent en carence économique, le consumérisme décomplexé et surtout le désir d'égalitarisme, prennent une place de choix sinon la première dans leur citoyenne existence.

     Je sais qu'il n'est pas politiquement correct de parler de cela...

     Cependant, si l'on regarde un peu en arrière, à l'époque où médias et publicitaires ne faisaient pas passer pour un blaireau celui qui choisissait de ne pas consommer le produit vanté et vendu...Les personnes achetaient ce dont elles avaient quotidiennement besoin et se faisaient de temps à autre plaisir, dans la logique de leurs moyens et le consumérisme n'était pas un but en lui même...Du moins il ne donnait pas l'impression de gravir l'échelon social.

     Aujourd'hui, il semble que pour certains ménages, souvent modestes, en mal de reconnaissance de ce qu'ils croient être le "vrai luxe"...Un téléphone portable à quatre cent euros, une jolie berline difficilement payée à crédit révolving ou une activité sportive réclamant un équipement spécifiquement pointu donc onéreux...Donnent l'impression de faire partie de la doxa snobinarde ou du pseudo gotha des magazines people.

     Malheureusement cette façon de vivre, de voir et d'envisager les choses n'a, on le sait, jamais fait ses preuves...Au contraire elle ampute précisément la possibilité d'établir des contacts et relations de qualité avec de vraies valeurs à long terme et donc de se cultiver, de grandir, optimisant ainsi un véritable art de vivre.

images (37)

 

     Les réelles belles personnes, c'est à dire, toujours grandes dans l'âme et dans le coeur, n'ont qu'un vrai luxe apparent... Celui d'une éthique, d'une foi, d'une élégance de comportement.

     Pensons donc à ce petit homme maigre, vêtu d'un "drap blanc" pour tout costume et qui de son magnétisme inégalable, a sauvé l'honneur de l'Inde, sa très grande patrie. 

     Vous vous douter bien, chers "Collèrades" (néologisme perso cristalisant Colère et Camarade) que personne n'est dupe.

     Consommer n'est pas une appartenance.   

     Afficher un signe extérieur de richesse, qu'il soit vrai ou qu'il soit faux se retourne toujours contre le colleur d'affiche, car soit cela titille le ridicule d'une pitié ironique, soit cela attire l'exacerbée et flatteuse convoitise au sourir de clown hypocrite.

     Le vrai fil rouge qui relie les jolies âmes est du domaine immatériel du coeur et de l'esprit, de l'éducation et du comportement.

     Ce fil rouge ne connait aucune barrière, n'a que fifrelin de l'argent et du niveau social mais il mélange les genres et les personnes qui se ressemblent pour des relations à coeur de chair mais granitique dans le prix de leur grandeur.

     Pour terminer, si vous le voulez bien, Collèrades, méditons ensemble sur cette petite phrase :     "Avant on disait..."Tel est mon salaire !" De nos jours on s'exclame... "Voici mon pouvoir d'achat !"

téléchargement (31)

     Véritable billevesée ou faux jumeaux intra-du terrain ?  

     A vous "devoir" et d'enfer votre choix !

 

                                                 Alice Guichard

 

Posté par SEMANTIC à 16:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]

31 janvier 2014

 

téléchargement (9)

                 Aimez moi, détestez moi ou suivez moi, mais dites quelque chose !                                                         ---------------

 

                    SUB-VERSION QUAND TU NOUS TIENS !                               ---------------------

    Il est souvent étonnant de voir comment les choses sont étranges...          Alors que ce blog n'est agé que de 90 heures, un bouquet d'épines est parti.    

    L'oiseau rare qui fientait avec son humour et son amour sur tout ce qui l'agaçait ou le faisait rire, a comme il le disait lui même voulu "plier sa bâche".

    Père fondateur d'Hara Kiri et de Charly Hebdo, un certain François qui, lui, de sa personne nous réjouissait... En son âme et charisme, ce mercredi 29 janvier 2014 s'est envolé...Juste l'histoire de glisser des grenouilles de bénitiers sous le chapeau de Dieu dont il se moquait si souvent.

   

    Comme elle était jolie la subversion, comme il était bon de rire de tout.

    Tel de grands sales gosses de l'école communale, plusieures générations ont crachés des crapauds dans nos soupes pour nous dégonder, nous amuser, nous émouvoir.

    Ils sont nombreux ou plutôt ils l'étaient...Nos chers subversifs au vitriol drolatique qui balançaient des vannes par révolutionnaire provocation.

    Petites vacheries en tout genre que chacun comprenait comme étant une façon de se ficher d'abord d'eux même puis de nous tous, c'est à dire du reste du monde.

 

    Coluche et Desproges allaient très loin et n'épargnaient personne... Actuellement, ils sont un symbole de la philosophie de l'homme de la rue qui achète sa feuille de choux avant de grimper dans le métro à six heure du matin pour se gausser avec ceux qui pensaient un peu comme lui et surtout le comprenaient.

 

     Du beau, du bon, débonnaire, qu'il était fou le temps bénit des vanneries que lançait la satire dans le buisson de nos zygomatiques pour nous rendre heureux et moins amers face à une société pas toujours drole, c'est à dire terriblement humaine.

 

     Et...Les années ont passé !

     Ha ! Mais non Môssieur, de nos jours la vexation est de mises, on ne se tortille plus sous peine de procès !

 

     Petites blagounettes intantinet tolérées, à condition que l'on ne se moque de personne ou que l'on reste dans l'humour "tarte à la crème" qui bien évidemment n'égratignera quiconque mais sera la preuve certaine du niveau bien bas dans lequel nous sommes descendus.

 

     Et puis il y a les méchants qui cinglent avec de vrais couteaux de vocalise et mettent des rasoirs salasses aux ruades de leurs pitoyables canassons et qui ne saisissent pas que, comme le disait Coluche : "Ce qui est marrant avec l'humour c'est que ça ne marche que quand c'est drole" ! "D'ailleurs", ajoutait il, "j'ai souvent remarqué que les mecs deviennent souvent con à l'âge où leur poussent des dents en or" !

 

     Et ça...Ha oui, c'est vraiment drôle !                 

 

                                               Alice Guichard

                                             

 

 

 

 

Posté par SEMANTIC à 21:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 janvier 2014

images (44)

                         Hors d'Oeuvre et Prélude

 

    Je viens de créer ce blog comme un porte parole des personnes à la tête logique et bien faite.

    Une France profonde ouverte à la vie planétaire et aux civilisations humaines...Pour vous qui bien souvent et à juste titre, faites le gros dos comme un chat huant devant ce qui l'exaspère, le révolte ou le désapointe. 

    Toujours provocatrice, méchante au grand jamais, ma plume est assérée, à serrer dans vos bras, pour ensemble, bien veiller à faire danser la polémique.

    Laissez moi vos commentaires, de goudrons ou de plumes, de griffes ou de velours... Ils seront les grands veneurs.

                                 ~~~~~~~~~~~~

images (58)

 

    Vous qui lisez ces mots et qui peut être avec moi jouerez le jeu subversif de se remettre en question pour évoluer, s'exprimer, douter, discuter, partager, soumettre, s'insurger, se mordre, s'insoumettre... Toujours dans un esprit démocratique, respectueux des idées et points de vues qui auront tous le grand mérite de vous faire réagir... Pour toujours et encore mélangeons nos talents...

                                 ~~~~~~~~~~~~

    A vos jeux maintenant, je vous salue et vous accorde lettre ouverte aisément...

    Alors à la santé de mon premier P.V...Papier Virtuel...Evidemment !

 

                                              Alice Guichard

                 

Posté par SEMANTIC à 16:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]